Articles

5 Raisons d’externaliser votre fonction RH

La question cruciale pour un chef d’entreprise – et notamment de PME – est de décider de la portée de ses compétences. Son rôle réside-t-il essentiellement dans la vente des produits et des services de son entreprise et donc dans l’organisation stratégique de son équipe pour atteindre cet objectif? Au contraire, le chef d’entreprise doit-il se soucier des détails quotidiens inhérents à la gestion des ressources humaines de son entreprise?

Selon une enquête réalisée dans le Canton de Vaud, plus de 75% des entreprises ne gèrent plus seules leur personnel[i]. Ce résultat dévoile que les PME n’hésitent plus à recourir à des compétences extérieures pour assurer la gestion de leurs ressources humaines – le but étant d’assurer la pérennité de l’entreprise et donc d’augmenter ses profits.

Les domaines RH majoritairement externalisés sont les suivants : près de 35% concernent la gestion de la paie et des temps, viennent ensuite le recrutement et la formation (17,3%), l’administration du personnel (10,8%) et enfin la gestion des expatriés (8,7%)[ii]. Il est toutefois recommandé aux entreprises de conserver certaines activités en interne, à savoir les activités purement stratégiques : définition stratégique de la politique RH, relations sociales, choix des partenaires, etc. Ces activités nécessitent un arbitrage ou une décision interne, spécifique à l’essence même de l’entreprise[iii].

Une PME qui choisit d’externaliser sa fonction RH peut profiter de cinq avantages-clés pour assurer la pérennité de ses activités :

  1. Une expertise humaine et technique

Grâce à un pôle de compétences spécifiques, les services d’externalisation RH visent à définir, développer et appliquer des méthodes et des processus pragmatiques et innovants visant à répondre aux enjeux de l’entreprise. En particulier pour une petite entreprise qui ne possède pas les compétences spécifiques en GRH au sein même de sa structure, cette expertise externe permet de générer une meilleure capacité de déploiement des ressources humaines : à travers le développement d’activités RH à forte valeur, une organisation attractive des RH, des formations spécialisées adaptées aux besoins des cadres, un transfert efficace des compétences en interne, etc. Le chef d’entreprise bénéficie alors d’une liberté d’esprit lui permettant de son consacrer à son cœur de métier.

  1. L’objectivité de l’analyse

L’externalisation permet à l’entreprise de s’adapter aux changements perpétuels sans être limitée par son fonctionnement quotidien. Le chef d’entreprise est en effet accompagné dans sa démarche entrepreneuriale afin de prendre du recul pour pouvoir parfaitement identifier et analyser les problèmes rencontrés par son entreprise. Du fait de son objectivité, le consultant externe est capable de réaliser une analyse réaliste du potentiel de l’entreprise, de ses forces et de ses faiblesses. En outre, la routine dans le fonctionnement de l’entreprise peut souvent empêcher de se rendre compte que ses habitudes de travail sont en fait la source même du problème.

  1. La transparence de la communication

La communication est un point essentiel pour assurer le bon fonctionnement d’une entreprise. Une communication transparente permet d’assurer la bonne conduite des activités de l’entreprise et des résultats tangibles. Or, les employés sont souvent frileux à l’idée de parler des problèmes inhérents à l’entreprise face à leur chef. De même, il est souvent difficile pour le chef d’entreprise de recueillir la totalité des faits concernant les défaillances de son entreprise ou de son équipe. La communication est facilitée et plus fiable lors de l’intervention d’une tierce personne qui n’est pas membre de l’organisation.

  1. La rationalisation des coûts

L’externalisation permet une meilleure gestion des risques et l’accès à des opportunités de solutions d’amélioration clés en main directement opérationnelles au sein de l’entreprise. Les efforts de mise en réseau des consultants RH donnent à l’entreprise l’accès à un « pool » de talents considérable, permettant de renforcer efficacement sa force de travail et d’améliorer ses performances. A l’inverse, assigner à l’interne des membres de l’équipe pour analyser et résoudre les problématiques de la gestion de l’entreprise peut entraîner le ralentissement de l’activité, et donc une perte de profits. De même, ces employés peuvent très bien être responsables des difficultés rencontrées par l’entreprise.

  1. La planification d’une stratégie durable

Le talon d’Achille d’une PME est trop souvent le manque de planification stratégique en raison d’une focalisation sur les détails quotidiens de la gestion d’entreprise. L’externalisation de la fonction RH permet au chef d’entreprise d’adresser les problématiques stratégiques en déléguant la gestion des détails, inutiles à son niveau d’analyse. Les spécialistes RH aident l’entreprise à améliorer la gestion du changement organisationnel sur le long terme et à surmonter, voire même à prévenir, les difficultés à venir. La vision stratégique en affaires est aussi un élément-clé que de nombreux chefs de PME occultent par manque de temps, d’expertise, de motivation… C’est néanmoins grâce à cette vision stratégique que l’on peut planifier la réussite de son entreprise.

En vue de définir une approche pertinente et des solutions adéquates, un consultant externe doit saisir parfaitement la culture et les spécificités de votre entreprise. Certaines entreprises décident de recruter et de former des consultants RH en interne afin d’optimiser ces services. L’investissement financier initial est considérable mais il peut engendrer une réelle économie de coûts sur le long terme. En outre, cela peut permettre de mettre en place un environnement de travail motivant pour le personnel formé à un poste exigeant mais dynamique.

Quelque soit le choix pour votre entreprise, la fonction RH doit être unique et évolutive pour permettre de répondre au mieux aux problématiques de l’entreprise en perpétuel changement. Si vous optez pour la solution de l’externalisation, n’oubliez pas de bien prendre en compte les paramètres de votre entreprise afin de vous assurer que les services proposés correspondront bien à votre environnement spécifique (dimension géographique, climat social, communication et culture d’entreprise).


[i]  Enquête menée auprès de 666 entreprises employant entre 20 et 250 personnes, dirigée par Frédéric Favre, en collaboration avec la Chambre Vaudoise, dans le cadre d’un master d’études avancées à la Haute Ecole de gestion ARC, de Neuchâtel [Résultats de l’enquête publiés par “Le Temps” le 11/12/09].

[ii]  Données issues de l’enquête EOA/Demos Outsourcing « Externalisation de la fonction RH » 23/11/2010

[iii]  “L’externalisation de la fonction RH : une organisation créatrice de valeur pour les DRH ?”, Convictions RH, 2011